jeudi 6 mars 2014

Pile ou Face

Quand j'étais enfant et que je jouais avec mon frère pour savoir celui qui allait commencer on faisait Pile ou Face. Un quartier est hanté de souvenirs et d'histoires qui s'effacent. A la Marmory le jeu du Pile ou Face n'est pas aussi doux que mon souvenir d'enfance. Non, il est même assez violent, le côté face nourrit mes larmes alors que le côté pile nourrit ma joie.

 Les gens du haut ne s'imaginent pas, mais l'hiver est une épreuve quand on habite en bas. Chaque jour de pluie m'inquiète un peu plus sur le niveau des sources souterraines. Je me demande d'où vient cette eau qui transpire du sol dans les caves et qui arrive même à faire des bonnes flaques ? Qui va m'aider à le comprendre et à trouver une solution qui soit en adéquation avec mon éthique. Car j'aime l'eau, je la respecte, j'ai besoin d'elle et je veux la côtoyer en nous respectant.
Chaque jour de pluie m'inquiète sur l'état de salubrité de ce terrain meurtri, défiguré, là, juste devant ma porte. Des lambeaux de maisons où s'est accumulée la crasse du temps et les ordures. Là où elle a pu, la nature a repris son droit, mais là où elle n'a pas pu ça me fait mal, de plus en plus mal de poser mon regard. Depuis quelques mois, les engins du BTP sont dans le quartier, ils entreprennent la rénovation. Les travaux sont le pont ont d'abord offert quelques places de parking et se sont arrêtés pour aller ailleurs et parce qu'il pleuvait trop. Mais depuis quelques jours, ils ont repris, là, juste en haut de La Marmory. Et encore une fois, alors que je le réclame, on ne m'explique pas ce qu'il se passe devant ma porte. Et ce qui se passe donne à mon coeur de grand coup de griffes. Les engins arrivent, ils remblaient. Ils remblaient sur les déchets neufs et anciens. Ils remblaient sans même jamais descendre devant la maison. J'ai parfois le sentiment que l'on va nous ensevelir avec le reste.

Mon homme de boue s'était déjà effondré de trop de pluie. A terre, je n'ai pas eu le temps d'y revenir qu'il s'est fait emprisonné derrière la grille de protection de chantier. Bientôt il sera recouvert par sa matière et moi je ne comprend tellement plus rien à ce qui se passe, que je préfère  me réfugier côté pile et respirer. J'aimerais que quelqu'un l'entende.

1 commentaire:

  1. ... :(( c'est terrible cette négligence, cette incurie et cette indifférence...

    RépondreSupprimer