vendredi 28 juin 2013

free style, human style

Quand Paloma la colombe est partie, elle a laissé sur le mur cette phrase en espagnol "Les rêves se construisent à la main et sans permission". Cette maison quand je l'ai imaginé mienne, je crois qu'elle ressemblait à ça "un lieu où les rêves se construisent à la main et sans permission". Aujourd'hui, j'ai beaucoup pensé à elle, et j'ai commencé à faire ce projet dont elle m'avait parlé et qu'elle aurait aimé construire avec moi. 

 Une journée de travaux à la Marmory peut finir en Free Style, Human Style. Cet endroit pourrait être baptisé "chacun sa merde "parce que c'est ce que je me dis à chaque fois que je rentre ou sort de chez moi et que mes yeux voient ce décor. Je vis à côté d'une décharge et pourtant j'aime cet endroit. Les bâtiments de France me traquent à la loupe et pourtant à côté de chez moi c'est pire qu'une favelas. Ce soir, je me suis dit "ne baisse pas les bras, vas y fouille, fais tes recherches archéologiques, il y a des choses qui parlent la dedans". Ce n'est pas fini, mais ça a déjà une forme.


                                          Rue Marmory

    
  La Colombe s'est envolée 
Les rêves sont restés
La vie toujours

                                                                    
 Un salon pour les envies de récup'art en bricol'art, tout est sur place, il n'y a qu'à se servir. Et ça ne fait que commencer. L'entrée est libre, vous y êtes les bienvenus.

1 commentaire: