jeudi 30 mai 2013

Le jardin sous le pont

 Je vis sous le pont
 dans les bas fond
                de Babel.
Je peins.

Au dessus
les toits
me donnent
                     un vertige.

Je peins.

Je suis dans le coeur
caché
d'un joyau déstructuré.

Je peins.
 Sous le pont
il y a son jardin.
     En passant
Je me nourrie.

L'ancêtre nourricier me sourit en silence.

Je me nourrie.

      Là          Juste en dessus      du toi.

Merci au vieil homme jardinier qui me sourit quand je passe, qui fait pousser des fleurs et qui depuis toujours nourrit le quartier de bons légumes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire